9,8% du chiffre d'affaires des entreprises pharmaceutiques en France est consacré à la R&D en 2015

02.07.18

Une recherche académique puissante, un maillage de collaborations efficaces et des moyens croissants : telles sont les conditions du développement du processus d’innovation en France.
Mais l’Europe en général, et la France en particulier, paraissent moins bien préparées que les Etats-Unis pour créer le terrain favorable à la progression de l’innovation thérapeutique sur leur territoire.
Mettre en place les conditions d’attractivité pour réussir le développement de la recherche et des projets industriels sur le médicament est un enjeu crucial pour notre pays.

De fait, un effort particulier a été conduit en France depuis 2009, avec l’autonomie des universités, la coordination de la recherche publique (aviesan), les investissements d’avenir et le crédit impôt recherche.

 

Un effort de recherche majeur, autofinancé par les entreprises

L’industrie du médicament est l’un des secteurs économiques dont l’effort de recherche est le important.
Le budget total consacré à la recherche est certes inférieur, en valeur absolue, à ceux de l’automobile et de la construction aéronautique et spatiale, mais il représente 9,8 % du chiffre d’affaires des entreprises du médicament en 2015, contre seulement 4,8 % pour l’automobile.
Il est d’environ 4,5 milliards d’euros, dont 47 millions d’euros de fonds publics, soit 1 % de l’effort de R&D.