Essais cliniques : l'oncologie reste un domaine pour lequel la France est un pays qui compte

05.12.18

 

Essais cliniques


Le domaine de l'oncologie, avec une participation à 19 % des essais initiés dans le monde, et 45 % des essais industriels initiés sur le territoire français, est un domaine d'excellence reconnu.

A noter que ce champs d’expertise française fait aussi l’objet d’un soutien, autour de plans de santé publique dédiés intégrant notamment les liens entre la recherche, la dynamique d’innovation et l’excellence des soins.


De façon générale, la performance de la recherche clinique française s’appuie sur la capacité des centres investigateurs à recruter des patients dans les essais cliniques :

  • Au sein de de 3 300 centres ouverts, les investigateurs français respectent 85 % de leurs objectifs de recrutements, mesurés sur les 200 essais ayant terminé l’étape d’inclusion des patients dans la période de l’enquête (jusqu’à 100 % en oncologie).
     

Une enquête réalisée par le Leem - "Attractivité de la France pour la recherche clinique" - a évalué une période compliquée pour la recherche clinique française.
Fin 2016, ieurs évolutions simultanées du cadre réglementaire (loi Jardé, tirage au sort des CPP , convention unique) se sont imposées aux acteurs de la recherche clinique comme autant de conduites du changement à mener, avec des conséquences sur l’activité.

Cette enquête, réalisée tous les deux ans depuis 2002, permet de suivre et d’évaluer la position de la France au sein de la compétition mondiale, d’en faire ressortir les points forts et les points faibles, afin de proposer des axes de progrès.