Communiqués de presse
 - 

Le Leem répond à la Ligue contre le cancer : « Oui, l’accès à l’innovation médicale est un enjeu : parlons-en ! »

16.12.15

Le Leem, qui fédère l’ensemble des entreprises du médicament opérant en France, répond à la Ligue contre le cancer, qui s’alarme du coût des médicaments innovants indiqués en oncologie, et qui exige « une régulation immédiate » et « un débat public ».

Le Leem (Les Entreprises du Médicament) a pris aujourd’hui connaissance de la position exprimée par la Ligue contre le cancer dans un communiqué de presse, et de l’accusation faite à l’industrie du médicament de « confisque[r] le débat sur l’accès aux médicaments innovants, selon son intérêt et son calendrier ».

Loin de confisquer ce débat, le Leem s’est au contraire attaché, depuis d’un an, à mettre en lumière les éléments qui président aux modalités de fixation du prix des innovations.
Pour les Entreprises du Médicament, la Ligue contre le cancer soulève aujourd’hui un vrai sujet, qui dépasse largement les frontières de la France et celles du médicament. Ce sujet est celui du progrès technique en santé et de son accès équitable au grand nombre de personnes.

 

Comme le relève la Ligue contre le cancer, deux enjeux méritent d’être particulièrement soulignés :

 

Premier enjeu : nous assistons, grâce à la transformation profonde de notre modèle de recherche, au retour de grandes innovations médicales et thérapeutiques, notamment dans le domaine du médicament ; des innovations qui ouvrent à des personnes, atteintes de maladies engageant leur pronostic vital, de nouvelles perspectives de guérison ou de rémission.
Deuxième enjeu : ce progrès médical et technologique, qui s’illustre notamment dans le domaine de la lutte contre le cancer, doit nous conduire collectivement à nous interroger sur l’organisation du système de soins en France. Ce thème figure d’ailleurs comme l’une des grandes priorités d’action du nouveau mandat de Patrick Errard à la tête de l’organisation professionnelle. C’est dans ce cadre qu’il a appelé à un débat ouvert entre l’ensemble des acteurs du système de soins et des parties prenantes.

 

POUR UN DEBAT OUVERT ENTRE TOUS LES ACTEURS DU SYSTEME DE SOINS
« Notre système de soins est à un tournant majeur, estime-t-il, et la manière dont est aujourd’hui administré ce système ne permettra pas de façon pérenne le financement des besoins en santé, et ceux de l’innovation en particulier. Par ailleurs, on ne saurait dissocier la question du financement de l’innovation thérapeutique de celle, générale, de la transformation de notre système de soins».

Le président du Leem souligne que « la politique conduite ces dernières années, au travers notamment des lois de financements de la Sécurité sociale, fragilise tous les acteurs de la santé et compromet la capacité de notre pays à engager les grandes mutations rendues aujourd’hui possibles du fait de l’introduction de nouvelles technologies et de nouveaux traitements au bénéfice des patients ».

 

Le Leem prendra l’initiative d’un débat avec l’ensemble des acteurs du système – patients,  professionnels de santé, autres industriels, acteurs de la protection sociale – afin d’engager une réflexion sur la réforme structurelle de notre système de soins, pour que l’excellence de la médecine française puisse continuer de bénéficier à tous dans un cadre économiquement  soutenable.

 

« A aucun moment nous ne perdons de vue notre mission d’acteurs de santé au service des patients, affirme Patrick Errard. Pour que l’accès à l’innovation reste une réalité pour chaque Français, il nous faut collectivement – et sans parti-pris idéologique – réfléchir à un modèle de financement dans lequel le prix repose sur la valeur et l’efficience de l’innovation, ainsi que sur la capacité de cette même innovation à libérer des marges de manœuvre nouvelles dans le système de santé ».