Communiqués de presse
 - 

Les métiers du médicament en mode jeux vidéos ! http://kientrucxaydung.info/pharmawar-teasing-du-serious-game

04.12.14
Le Leem présente le premier simulateur de type « serious game » pour aider les jeunes et les personnes en reconversion professionnelle à découvrir et expérimenter virtuellement les métiers de demain dans l’industrie pharmaceutique.

À l’occasion des 20 ans de l’Observatoire des métiers des Entreprises du médicament, le Leem lance «  Pharma War », un outil interactif dédié aux jeunes et à toute personne en reconversion professionnelle. Ce jeu vidéo gratuit est destiné à présenter les différentes étapes de la vie du médicament, à mettre en valeur les métiers dans le domaine pharmaceutique, à favoriser les bonnes orientations vers ce secteur d’avenir et à susciter des vocations.

Par une mise en situation ludique et pédagogique reprenant les codes graphiques des jeux sur PC, « Pharma War » permet de se glisser  dans la peau d’un chercheur biologiste, d’une technicienne R&D, d’un cadre de production, d’une responsable des activités anti-contrefaçon et de bien d’autres spécialités...

Nourri de témoignages vivants de jeunes professionnels représentatifs de l’industrie du médicament — Marine parle de surprises au quotidien ; Antoine d’humilité et de patience, Sylvain d’inventivité et de rigueur; Paula a le sentiment de participer aux soins de millions de personnes dans le monde — ces différentes séquences proposent un tour d’horizon rythmé des facettes de chaque métier : attentes et objectifs, compétences et qualités, freins et contraintes…

Ce serious game « pharma War » sera testé en décembre auprès de 40 étudiants de facultés de pharmacie (option Industrie), pour une mise en ligne en janvier 2015.
Pour visualiser le teasing du serious game : https://kientrucxaydung.info/pharmawar-teasing-du-serious-game

En quoi consiste le serious game « Pharma War » ?
Un nouveau virus particulièrement virulent menace l’humanité. L’objectif des joueurs immergés dans l’environnement pharmaceutique est de produire un médicament à temps face à ce nouveau virus. Pour cela, ils doivent identifier les acteurs clefs de la santé les adaptés. Pour les aider : des fiches explicatives, des liens et des interviews vidéos sur les différents métiers de la pharmacie depuis la recherche jusqu’à la distribution.
Des jeux d’arcade ponctuent la progression des joueurs. Il s’agit de jeux simples, qui font appel à l’adresse et à la rapidité. Ces phases de détente sont abordées sur un ton décalé et humoristique. Chaque erreur ralentit la production du médicament et permet au virus de se répandre davantage.
A intervalles réguliers, les mini jeux d’arcade apportent une touche ludique au Serious Game. Comme une sorte de récompense, ces mini jeux félicitent les joueurs.
L’objectif principal du Serious Game est de découvrir le secteur du médicament et l’éventail des métiers qui en découlent en proposant un tour d’horizon des différentes familles professionnelles : recherche, développement, production et commercialisation.


 

L’Observatoire des métiers des entreprises du médicament : 20 ans de prospective salutaire à l’emploi
Département de la Direction des Affaires Générales, Industrielles et Sociales du Leem, l’Observatoire des métiers des entreprises du médicament exerce depuis 20 ans une veille qualitative et quantitative sur l’évolution des métiers et des compétences de l’industrie du médicament.

Créée en juin 1994, la mission de l’Observatoire consiste à :

- Anticiper et analyser l'évolution des métiers et de l’emploi
- Accompagner les entreprises dans leur gestion des compétences, notamment par l’élaboration d’outils
- Apporter des informations pour l’orientation de la politique « compétences, emploi et formation » de la branche
- Connaître et faire connaître ces métiers, communiquer auprès des étudiants et des salariés en mobilité
- Fournir les éléments permettant d’adapter l'offre de formation aux besoins qualitatifs et quantitatifs des entreprises du secteur.

 L’industrie du médicament compte 100.000 collaborateurs directs en France dans de 150 métiers